dimanche 20 février 2011

VAILLANTE Grand Défi 2000

VAILLANTE_Grand_D_fi_2000_Mulhouse__1_VAILLANTE_Grand_D_fi_2000_Mulhouse__2_

la fiche du musée:
"L'homme qui a donné vie à la Vaillante
A trois ans, le petit Philippe Charles a choppé le virus automobile à cause de son papa qui lui avait confié la tâche délicate d'identifier toutes les voitures croisées par la voiture familiale. C'était l'époque où tous les gamins rêvaient en lisant les aventures de Michel Vaillant.
Le petit garçon a grandi et décidé un beau jour de se consacrer à sa passion pour l'auto. "J'ai fait quatre années d'études pour prouver à mon père que je n'étais pas idiot."

De Luc Alphand à Sébastien Loeb
Philippe Charles Toussaint d'Aubepierre n'est pas un idiot. Mieux ! Il est partageux. Quand il achète des voitures de collection, c'est pour faire courir les copains. Luc Alphand ne sait quasiment que descendre les montagnes sur deux skis. Philippe Charles lui inocule le virus des quatre roues. Sebastien Loeb passe du kart à un destin mondial en se testant sur une Vaillante, puisqu'à cette époque, la voiture jailli des cases de la BD pour rouler sur le bitume.
"Un jour, je suis allé voir Jean Graton, le "père" de Michel Vaillant et je lui ai dit "voilà, je veux créer une Vaillante". Il m'a regardé avec un drôle d'air qui voulait dire, prenez deux ou trois aspirines, une boîte de suppositoires et ça ira mieux". La passion de l'admirateur est telle que Graton cède. A une seule condition: "il voulait que la voiture fasse le même bruit que dans les albums: vraooooomm". En 1999, la première Vaillante rugit. Dessinée par Philippe Charles, travaillée par deux élèves de Sbarro sur un châssis de Hommel inventé par Dupré. Seize voitures ont vu le jour. Toutes courent pour le plaisir des stars et pour soutenir la fondation Laurette Fugain qui se bat pour les enfants atteints de leucémie. Philippe Charles Toussaint d'Aubepierre devient grave quand il en parle. "Laurette est morte dans mes bras, j'étais son parrain." un gros coup de tabac dans sa vie comme celui de sa femme, terrassée, elle aussi, par un mal implacable. Dés lors, le fou de voitures fait vrombir son coeur au même rythme que les cylindrées de Michel Vaillant. "Au Mans, des Vaillantes ont roulé avec des petits malades qui entendaient les tribunes hurler les encouragements".
Il y a évidemment, la rencontre avec Luc Besson d'où sortira le film dédié à l'aventure du pilote aux quarante millions d'albums vendus. Jamais à cours d'idées, Philippe Charles planche avec Philippe Graton sur un projet Transamérica où des Vaillantes aux couleurs nationales s'affronteraient, "parce que tout est possible quand on se tient à son idée pour la réaliser"."

MULHOUSE - Cité de l'Automobile (68)

Posté par Philou67450 à 22:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,